BOURSE-Staples en hausse après une cession qui pourrait amadouer la FTC

mercredi 17 février 2016 18h28
 

17 février (Reuters) - Staples gagne près de 4% à Wall Street mercredi après l'annonce d'une cession qui pourrait amener la FTC, l'autorité de la concurrence aux Etats-Unis, à voir d'un oeil plus favorable son projet de fusion avec Office Depot.

Le titre du numéro un américain des fournitures de bureau gagne 3,84% à 9,19 dollars et Office Depot prend 2,58% à 5,16 vers 17h25 GMT, parmi les plus fortes hausses de l'indice sectoriel S&P des valeurs de consommation.

Staples a annoncé dans un communiqué son intention de vendre des contrats de grands comptes à son concurrent Essendant pour 22,5 millions de dollars (20,2 millions d'euros), à la condition de pouvoir mener à bien son projet d'acquisition d'Office Depot.

L'opération, annoncée en février 2015 pour un montant de 6,3 milliards de dollars, suscite les réserves de la Commission fédérale du Commerce (FTC, Federal Trade Commission) qui craint que la fusion de ces deux concurrents proches nuise aux gros clients qui veulent souscrire des contrats sur l'ensemble du territoire pour leurs fournitures de bureau.

Pour Anthony Chukumba, analyste chez BB&T Capital Markets, la transaction avec Essendant pourrait ouvrir la voie à un feu vert de la FTC, faisant suite à celui accordé par la Commission européenne le 10 février.

Mais des incertitudes demeurent et l'aval de la FTC est encore loin d'être acquis, ajoute-t-il.

Les analystes de KeyBanc Capital Markets notent pour leur part que "si la transaction avec Essendant avait été suffisante pour permettre un accord avec la FTC, cela aurait été mentionné dans le communiqué" de Staples.

L'action Essendant perd pour sa part 4,35% à 26,78 dollars, après un plus bas de trois ans et demi de 26,26.

A la clôture de mardi, le titre Staples affichait une baisse de 48% depuis l'annonce du projet de fusion il y a un an. (Sruthi Ramakrishnan, Véronique Tison pour le service français)