Wall Street ouvre en hausse avec le rebond des cours du pétrole

mercredi 17 février 2016 15h52
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

17 février (Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le vert mercredi, ouvrant la voie à une troisième séance consécutive de hausse, soutenue par le rebond du pétrole et la poursuite des achats à bon compte.

L'indice Dow Jones prend 0,67% à 16.304,92 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,88% à 1.912,50 points et le Nasdaq Composite prend 0,99% à 4.479,65 points.

Wall Street a terminé en nette progression mardi et l'indice S&P a repris 4,5% depuis jeudi soir, soit sa plus forte hausse en deux séances (le marché était fermé lundi) depuis la fin du mois d'août.

Le S&P reste toutefois en baisse de 7,3% depuis le début de l'année avec la chute des cours du pétrole, la crainte de l'impact du ralentissement en Chine sur l'économie mondiale et l'incertitude concernant les politiques monétaires des banques centrales.

Les cours du pétrole sont repartis à la hausse dans l'espoir renouvelé que les grands pays producteurs s'entendent pour geler la production, à l'issue d'une réunion ministérielle à Téhéran, malgré une prise de position ferme de l'Iran. Le Brent se traite à 33,13 dollars/baril, en hausse d'environ 3%.

Après une petite hausse imprévue des prix à la production et un recul inattendu des mises en chantier en janvier, les investisseurs attendent le compte-rendu de la réunion de janvier de la Réserve fédérale, à 19h00 GMT, pour tenter de se faire une idée plus précise des intentions de la Fed en matière de taux.

La présidente de la Fed Janet Yellen n'a pas remis en cause le projet de hausse des taux cette année après un premier relèvement en décembre. Mais les traders du marché des fed funds parient que la prochaine hausse n'aura lieu qu'en février 2017.

Aux valeurs, Kinder Morgan prend 8,51%. Berkshire Hathaway, la société de Warren Buffett, a annoncé avoir réalisé fin 2015 un nouvel investissement de près de 400 millions de dollars dans le capital de l'opérateur de gazoducs.   Suite...