La Finlande pourrait lancer une vague de privatisations avec Ekokem

mercredi 17 février 2016 11h31
 

HELSINKI, 17 février (Reuters) - La Finlande pourrait lancer une série de privatisations destinées à relancer son économie en introduisant en Bourse Ekokem, une entreprise de traitement des déchets retenue notamment pour participer à la destruction d'armes chimiques en Syrie.

Cette éventuelle mise le marché pourrait donner le coup d'envoi d'une série de cessions de participations publiques destinée à récolter 1,6 milliard d'euros d'ici à 2018 afin de stimuler une économie qui pourrait avoir stagné l'an dernier après trois années de contraction.

Le gouvernement n'a pas identifié les actifs qu'il pourrait céder. Il possède un peu plus de 50% du capital du raffineur Neste, de l'électricien Fortum et de la compagnie aérienne Finnair.

Ekokem a fait savoir mercredi qu'une éventuelle introduction en Bourse pourrait être envisagée au second semestre 2016 au plus tôt.

Naguère l'un des bon élèves de la zone euro, la Finlande se retrouve aujourd'hui confrontée à de graves difficultés économiques qui ont conduit son ministre des Finances à la qualifier de nouvel "homme malade de l'Europe".

(Tuomas Forsell; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)