BOURSE-PSA recule, l'Etat serait prêt à sortir du capital

mardi 16 février 2016 12h09
 

PARIS, 16 février (Reuters) - L'action PSA a accru ses pertes mardi en fin de matinée après que l'agence Bloomberg a rapporté que l'Etat français était prêt à envisager la vente de sa participation dans le constructeur automobile.

A 12h05, le titre recule de 2,43% à 12,46 euros après avoir perdu jusqu'à 5,1% suite à l'information de Bloomberg une demi-heure plus tôt. Le CAC 40 grappille 0,02%.

Selon Bloomberg, la question n'est pas de savoir pour l'Etat français s'il va vendre sa participation mais quand.

"L'Etat est prêt à céder sa participation dans le constructeur automobile (...) Les résultats annuels, qui devrait être publié le 24 février, fourniront une indication pour l'Etat afin de déterminer l'ampleur du redressement de l'entreprise et l'aider à se prononcer sur une éventuelle sortie", rapporte Bloomberg, citant une source proche du dossier.

La famille Peugeot, fondatrice du groupe PSA et longtemps son actionnaire de contrôle, a vu sa participation ramenée à 14% à l'issue des augmentations de capital de 2014, à parité avec l'Etat français et le chinois Dongfeng.

Bercy et PSA n'ont fait aucun commentaire. (Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot)