LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,20%, SoftBank flambe

mardi 16 février 2016 08h18
 

TOKYO, 16 février (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse mardi après son envolée de la veille, soutenue par le groupe de télécoms SoftBank et par les cours du pétrole qui sont à leur plus haut depuis une semaine.

L'indice Nikkei, qui avait perdu 11% la semaine dernière avant de rebondir de 7% lundi, a terminé cette fois sur une avancée modeste de 31,85 points, soit 0,20%, à 16.054,43.

Le Topix, plus large, a pris 4,78 points (0,37%) à 1.297,01 avec 19 de ses 33 sous-indices dans le vert.

Le marché avait ouvert sur une note hésitante, le Nikkei reculant jusqu'à 15.809,58 avant le début des cotations sur SoftBank.

Le titre, en hausse de 15,91% à 5.100 yens, a représenté à lui seul plus de la moitié des gains du Nikkei. Le groupe du magnat des télécoms Mayasoshi Son a annoncé lundi qu'il rachèterait jusqu'à 14,2% de ses titres dans le cadre du plus important programme de rachat d'actions de son histoire.

Le remontée des cours du pétrole et la fermeté du dollar vis-à-vis du yen ont contribué à la stabilisation du marché. Le WTI, le brut léger américain, a repassé le seuil des 30 dollars lundi soir avant la tenue ce mardi d'une réunion à Doha, à laquelle participeront la Russie et l'Arabie saoudite, sur les moyens de réduire l'offre mondiale de pétrole afin de soutenir les cours, selon plusieurs sources.

"Ces facteurs externes ont permis de réduire l'aversion au risque", commente Chihiro Ohta, directeur de la recherche et de l'investissement chez SMBC Nikko Securities, pour qui le pire semble passé.

Les financières malmenées la semaine dernière ont repris quelques couleurs à l'image de Mitsubishi UFJ Financial Group en hausse de 3,30%. Mizuho Financial Group a gagné 2,85%, Daiwa Securities 2,74% et Nomura Holdings 2,40%.

Le géant industriel Mitsubishi Heavy Industries a bondi de 4,72%. La filiale aéronautique Mitsubishi Aircraft a reçu de nouvelles commandes pour son futur avion de transport régional et le groupe va par ailleurs assembler des chasseurs furtifs F35-1 de Lockheed Martin, selon le journal Nikkei. (Joshua Hunt, Véronique Tison pour le service français)