La BCE étudie la suppression des billets de 500 euros

lundi 15 février 2016 17h29
 

FRANCFORT, 15 février (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) étudie la supression des billets de 500 euros, a déclaré son président lundi, observant que ce billet était employé aussi bien aux fins de thésaurisation que pour des activités illicites ou criminelles.

Mario Draghi a dit que les épargnants ne seraient pas pénalisés dans la mesure où ils pourront utiliser les billets de 200 euros à la place.

"On continuera d'épargner les billets de 200 euros", a-t-il dit au Parlement européen. "Le billet de 500 euros est de plus en plus perçu comme un outil pour des activités illégales", a-t-il ajouté. "Cela n'a rien à voir avec une réduction de la liquidité."

La monnaie en circulation dans la zone euro a dépassé les mille milliards d'euros l'an passé dans la zone euro, dont près 30% thésaurisés sous la forme de billets de 500 euros, reflet d'une inquiétude quant à la stabilité des banques doublée d'un sentiment d'exaspération face à des taux d'intérêt dérisoires.

Les ministres des Finances de la zone euro ont demandé vendredi à la Banque centrale européenne (BCE) de réfléchir à des mesures qui permettraient de restreindre l'accès aux billets de banque de 500 euros et d'imposer des plafonds aux règlements en liquide.

(Balazs Koranyi et John O'Donnell; Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)