LEAD 2-Pas de mesures européennes à ce stade pour les éleveurs

lundi 15 février 2016 18h09
 

* D'éventuelles mesures au Conseil agricole de mars

* Le commissaire à l'Agriculture à Paris le 25 février

* Manifestations dans plusieurs régions de France (Actualisé avec Le Foll)

BRUXELLES, 15 février (Reuters) - La France va travailler dans les prochaines semaines avec la Commission européenne et ses alliés afin d'obtenir en mars prochain des mesures pour répondre à la crise des marchés agricoles, a déclaré le ministre français de l'Agriculture après une réunion avec ses homologues européens.

Stéphane Le Foll s'est rendu à Bruxelles avec une série de requêtes au moment où les agriculteurs français, qui protestent contre la faiblesse des cours, maintenaient la pression.

"Le 15 février, ça va bouger, parce qu'on ne peut pas rester comme ça", avait dit jeudi François Hollande en annonçant une baisse des cotisations sociales pour les agriculteurs.

Stéphane Le Foll n'a pas obtenu d'engagements concrets lundi mais a présenté à Bruxelles un mémorandum dans lequel il demande un relèvement temporaire du prix d'achat public par l'Union européenne (prix d'intervention) de la poudre de lait et la création d'aides aux producteurs qui ont réduit volontairement leur production en période de baisse des prix.

Paris réclame également la prolongation de l'aide au stockage privé pour le porc, l'indication du pays d'origine de la viande dans les produits transformés, la création d'un outil de crédit européen à l'exportation et des aides financières pour les exploitations les plus endettées.

Le commissaire à l'Agriculture Phil Hogan a, selon un communiqué du ministère français de l'Agriculture, "reconnu la gravité de la crise agricole et la nécessité de proposer de nouvelles mesures au Conseil du mois de mars".   Suite...