LEAD 1-EDF pourrait devoir lever 5 mds, bénéfice sous 2 mds-Presse

lundi 15 février 2016 08h33
 

(Actualiser avec montant de l'augmentation de capital selon Le Figaro)

PARIS, 15 février (Reuters) - EDF pourrait avoir besoin de d'une augmentation de capital de l'ordre de 5 milliards d'euros et son bénéfice net 2015 devrait être inférieur à deux milliards d'euros, en raison notamment de provisions sur le projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires, et de dépréciations d'actifs en Europe, a rapporté lundi Le Figaro.

L'électricien cherche des solutions qui lui permettront de respecter les engagements pris vis-à-vis des investisseurs, écrit le journal soulignant la chute des tarifs d'électricité sur le marché, un environnement plus concurrentiel, un recule de la part des tarifs réglementés dans les revenus du groupe.

"De sources concordantes, EDF risque, à défaut de décisions, d'avoir besoin d'une augmentation de capital de l'ordre de 5 milliards d'euros. Un scénario que tout le monde espère hypothétique, mais qui circule à la fois dans l'entreprise et à Bercy", écrit le journal.

EDF et l'État travaillent toutefois aux solutions permettant de renforcer le bilan du groupe, en évitant le recours à une augmentation de capital et l'Etat pourrait ainsi accepter de percevoir son dividende en actions et non en numéraire, comme cela avait déjà été le cas pour l'acompte versé à l'automne.

"Sa décision pour la totalité de sa rémunération au titre de 2015 est imminente", indique le quotidien.

S'agissant de ces comptes annuels, l'électricien avait annoncé mi-janvier de nouvelles provisions supplémentaires pour 800 millions d'euros après avoir été informé par le gouvernement de l'estimation, supérieure à sa propre prévision et à celle d'Areva, du coût du site d'enfouissement des déchets radioactifs de Bure (Meuse).

"Certes, ce mardi, EDF publiera des résultats 2015 de bonne facture, assis sur une exploitation supérieure aux objectifs de début d'année de son parc en France, et un résultat opérationnel en croissance de plus de 3 %. Mais le bénéfice net du groupe devrait passer sous les 2 milliards d'euros", écrit le journal.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, anticipe pour 2015 un résultat net de 3,98 milliards d'euros après les 3,7 milliards d'euros enregistrés en 2014.

Le conseil d'administration d'EDF, qui doit se réunir ce lundi pour approuver les comptes 2015, n'a pas prévu de prendre à cette occasion une décision concernant le projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne, a appris Reuters dimanche d'une source au fait du dossier.

Contacté par Reuters, EDF n'a fait aucun commentaire. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis)