France-Perquisition à Carrefour sur fond de guerre des prix

dimanche 14 février 2016 13h33
 

PARIS, 14 février (Reuters) - Le groupe de grande distribution Carrefour a fait l'objet d'une perquisition début février concernant des négociations commerciales en cours avec ses fournisseurs, a-t-on appris dimanche auprès de l'enseigne.

"Une perquisition a eu lieu le 9 février dernier dans les locaux de Carrefour France à Massy au sujet de certaines négociations commerciales en cours", a dit à Reuters une porte-parole, confirmant une information du JDD.

"Le groupe Carrefour attache la plus grande importance à l'application de la réglementation en toutes circonstances. Si des manquements étaient avérés, le groupe Carrefour en tirera toutes les conséquences et prendra les mesures qui s'imposent", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement a menacé vendredi la grande distribution et les industriels de durcir la réglementation encadrant les négociations commerciales avec les producteurs agricoles si la campagne 2016 devait se traduire par des baisses de prix.

La loi Macron pour la croissance et l'activité et l'égalité des chances économiques votée l'an passé prévoit la possibilité d'amendes allant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires des entreprises en cas de pratique abusive.

La menace brandie par le gouvernement survient dans un contexte de vives tensions. Les agriculteurs ont multiplié ces dernières semaines les actions pour réclamer des réponses à leurs difficultés économiques provoquées notamment par une baisse des cours des produits agricoles. (Geert de Clercq, avec Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André)