L'agence DBRS s'inquiète de la chute des obligations portugaises

vendredi 12 février 2016 18h55
 

LONDRES, 12 février (Reuters) - La seule agence de notation qui place la dette du Portugal en catégorie non spéculative - et qui permet au pays de bénéficier du programme de rachat d'actifs de la Banque centrale européenne - a annoncé vendredi qu'elle s'inquiétait de la récente envolée des taux de rendement des obligations souveraines portugaises.

L'agence canadienne DBRS a dit qu'elle ne remettait pas en cause pour le moment sa notation "BBB" ("low"), assortie d'une perspective stable, mais que la récente volatilité du marché l'inquiétait. Les rendements de la dette portugaise ont connu leur plus forte hausse cette semaine depuis la crise de la zone euro.

La BCE exige qu'au moins une des quatre agences - DBRS, Standard & Poor's, Moody's et Fitch - place la dette du pays en catégorie d'investissement pour acquérir ses titres dans le cadre de son programme de 1.500 milliards d'euros de rachat d'actifs destinés à soutenir l'économie de la zone euro.

"Aujourd'hui, nous sommes convaincus que notre tendance 'stable' pour le Portugal est appropriée", a dit à Reuters Fergus McCormick, responsable de l'analyse de la dette souveraine chez DBRS.

Mais "la récente hausse des rendements des obligations est une préoccupation, étant donné le poids élevé de refinancement", ajoute-t-il. "Si la volatilité du marché persiste, notre attention se tournera vers l'équation politique et sur ce qui est faisable en terme d'ajustement budgétaire."

La prochaine date de révision par DBRS de la dette du Portugal est prévue le 29 avril. (Marc Jones and John Geddie, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)