La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 12 février 2016 17h55
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 12 février (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à
la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de
2,52% à 3 995,06 points. Le rebond des cours des matières
premières et des banques, ainsi qu'une croissance conforme aux
attentes en zone euro, a permis à l'indice parisien de limiter
ses pertes à 4,895% sur la semaine.
        
    * Les SECTEURS européens des RESSOURCES DE BASE 
(+8,74%) et de l'énergie (+6,21%) ont rebondi avec les
cours des métaux (+1,16% pour le cuivre ) et du pétrole
(+9,05% à 32,78 dollars pour le baril de Brent à 17h44).
    * ARCELORMITTAL s'est valorisé de 8,42% à 2,845
euros, plus forte hausse du SBF 120, et APERAM
 de 6,78% à 27,96 euros alors que les deux titres
perdaient respectivement 32,67% et 20,39% depuis le début de
l'année à la clôture jeudi.    
    * TOTAL (+7,57% à 38 euros) et TECHNIP a
pris 4,9% à 40 euros quand, hors CAC, VALLOUREC a
gagné 5,59% à 3,569 euros.
    * En revanche, MAUREL & PROM a reculé de 1,24% à
2,39 euros alors qu'Exane BNP Paribas a ramené son conseil sur
le titre de "surperformance" à "neutre".

    * Les VALEURS BANCAIRES européennes (+5,35%)
remontent aussi après avoir été fortement malmenées jeudi
(-6,26%) et, plus généralement, en ce début d'année (-28,56%).
    BNP PARIBAS a grimpé de 5,92% à 39,57 euros et
CREDIT AGRICOLE de 4,25% à 7,993 euros. SOCIETE
GENERALE, qui a chuté de 12,57% jeudi en raison de la
non-confirmation de son objectif 2016 de rentabilité des fonds
propres, a rebondi de 3,4% à 28,4 euros.
    
    * PUBLICIS s'est encore adjugé 3,67% à 55,62 euros
au lendemain d'un gain de 1,76%, plusieurs analystes saluant la
performance du groupe qui a terminé mieux que prévu une année
2015 contrastée. 
    
    * A l'inverse, LEGRAND (-1,73% à 42,34 euros, plus
forte baisse du CAC 40), KORIAN (-5,91% à 23,165
euros) et REXEL (-2,64% à 8,528 euros) continuent
d'être sanctionnés par leurs publications respectives.
   
    
    * RENAULT a reculé de 0,76% à 68,33 euros en dépit
d'une amélioration de sa marge opérationnelle et d'un bond de
son résultat net en 2015, alors que son PDG n'envisage pas de
modifier l'alliance avec Nissan. Renault a en outre
déprécié son investissement dans AvtoVAZ, qui a dit
vendredi qu'il allait demander de l'aide à ses actionnaires
après des pertes record en 2015 et un audit révélant des
finances fragiles.  
    
    * UBISOFT (-9,12% à 18,99 euros) a enregistré la
plus forte baisse du SBF 120 au lendemain de
l'avertissement sur résultats lancé par l'éditeur de jeux vidéo,
qui a également indiqué ne pas lancer de nouvel opus du jeu
"Assassin's Creed" en 2016. 
    
    * RUBIS s'est octroyé 6,02% à 63,08 euros, le
spécialiste de l'aval pétrolier et chimique profitant de la
croissance à deux chiffres de son activité trimestrielle,
publiée la veille. 
    
    *  TF1 (+4,03% à 9,389 euros) a profité d'un
relèvement de recommandation de Deutsche Bank de "vendre" à
"conserver" sur le titre, le courtier soulignant dans une note
sectorielle la faiblesse de valorisation du français.
 
    
    * LECTRA a gagné 10,91% à 12,2 euros dans des
volumes nourris, le spécialiste des solutions technologiques
intégrées profitant d'une publication de résultats jugés
encourageants. 

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)