La filiale brésilienne de Telecom Italia licencie-syndicat

jeudi 11 février 2016 21h03
 

RIO DE JANEIRO, 11 février (Reuters) - Tim Participações , la filiale brésilienne de Telecom Italia, s'apprête à supprimer entre 800 et 1.000 emplois dans le cadre de sa restructuration, a annoncé jeudi un responsable syndical.

Une réunion est prévue avec les syndicats mardi prochain pour discuter des mesures, a précisé Luis Antonio Souza, président du syndicat SinttelRio et secrétaire général de la Fenattel, fédération syndicale du secteur des télécommunications au Brésil.

Tim Participações emploie 13.600 personnes au Brésil.

"Ils restructurent et d'après nos estimations il y aura entre 800 et 1.000 suppressions de postes, dans tous les services, aussi bien techniques qu'administratifs", a déclaré Antonio Souza.

Les réductions d'effectifs les plus importantes sont attendues à São Paulo et à Rio de Janeiro, où l'opérateur a son siège.

Tim Participações a refusé de commenter l'information mais a rappelé avoir engagé au deuxième semestre 2015 un plan de rationalisation qui doit lui permettre de réaliser des économies d'un milliard de reais (220 millions d'euros) d'ici fin 2017.

Tim Participações a annoncé le 4 février un bénéfice de 475 millions de reais au titre du quatrième trimestre, en hausse de 3,3% sur un an, grâce surtout à des cessions d'actifs alors que son chiffre d'affaires a baissé de 20% à 4,12 milliards.

L'action cédait 4,50% dans l'après-midi à São Paulo, portant son recul à 16,5% depuis le début de l'année. (Luciana Bruno, Véronique Tison pour le service français)