LEAD 1-France-La reprise pas affectée par la volatilité boursière-BdF

mercredi 10 février 2016 12h33
 

(Actualisé avec propos sur les banques)

PARIS, 10 février (Reuters) - La reprise en France n'est jusqu'à présent pas affectée par les récentes turbulences boursières, a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de France sur BFM Business.

François Villeroy de Galhau, évoquant une "sur-réaction des marchés", a indiqué que la reprise économique française était "tirée par un moteur intérieur, avant tout la consommation des ménages".

La Banque de France prévoit une croissance de 1,4% cette année en France et de 1,7% pour l'ensemble de la zone euro, a-t-il rappelé, en insistant notamment sur le fait que les banques françaises étaient deux fois plus solides qu'avant 2007.

"Les banques françaises sont très solides, elles font leur travail de service de l'économie", avec notamment des crédits bancaires aux entreprises "très dynamiques", a indiqué le gouverneur de la Banque de France sur BFM Business.

François Villeroy de Galhau a également souligné la robustesse du secteur bancaire français dans un entretien publié mercredi dans Le Figaro.

Les banques européennes ont connu un début d'année difficile en raison de l'accumulation des inquiétudes macroéconomiques, notamment dans les pays émergents, et des craintes liées à leur exposition au secteur de l'énergie, fragilisé par l'effondrement des cours du brut.

Mais "les banques françaises ont une approche plus prudente que la moyenne des banques et notamment elles sont peu exposées sur les acteurs les plus endettés et donc les plus sensibles aujourd'hui à la basse du pétrole", a observé le gouverneur de la Banque de France.

A la mi-journée, l'indice sectoriel européen des valeurs bancaires rebondit de 5,7% après avoir accusé de fortes pertes depuis le début de la semaine.

Société générale, BNP Paribas et Crédit Agricole affichent des gains compris entre 6,3% et 7,8%. (Myriam Rivet, édité par Wilfrid Exbrayat)