RPT-** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 10 février 2016 08h01
 

(Suppression de la production industrielle allemande, publiée mardi)

PARIS, 10 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient freiner leur chute des derniers jours tout en restant orientées à la baisse mercredi à l'ouverture, dans un climat d'inquiétude persistante sur la santé financière des banques.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,2% et le FTSE à Londres 0,1%.

La Bourse de Tokyo, pénalisée par la vigueur du yen face au dollar, a terminé en nette baisse, de 2,31%, alors que Wall Street a limité ses pertes en fin de séance mardi pour clôturer malgré tout en léger recul.

L'indice européen FTSEurofirst 300 s'est replié mardi pour une septième séance consécutive et a fini à un plus bas de clôture depuis septembre 2013.

Outre les inquiétudes sur la croissance mondiale, en particulier chinoise, et les conséquences de l'effondrement des cours du pétrole, ce sont désormais les banques qui se trouvent au coeur de la tourmente. Les investisseurs s'interrogent sur leur rentabilité structurelle, en particulier en Europe, d'autant que le contexte de taux bas semble devoir perdurer en raison d'une conjoncture internationale morose.

L'indice européen du secteur bancaire, qui a plongé de plus de 27% depuis le début de l'année, se dirige vers une septième semaine consécutive de baisse, une série inédite depuis 1998.

Dans ce climat d'aversion au risque, l'attention se tourne vers les banques centrales et l'intervention de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, ce mercredi devant la commission des Services financiers de la Chambre des représentants aux Etats-Unis est particulièrement attendue (à partir de 15h00 GMT).

Après leur nouveau plongeon de la veille, les cours du pétrole redressent légèrement la tête, d'autant que l'Iran s'est dit ouvert à un dialogue avec l'Arabie saoudite sur l'état actuel du marché. Le Brent de la mer du Nord remonte vers les 31 dollars le baril.   Suite...