France-La Cour des comptes prudente sur le déficit 2016

mercredi 10 février 2016 09h34
 

* Un objectif pas hors d'atteinte mais jugé optimiste

* La charge de la dette devrait jouer favorablement

* Bercy réaffirme qu'il ajustera ses dépenses si nécessaire

PARIS, 10 février (Reuters) - L'objectif d'un déficit public 2016 de la France à 3,3% du PIB, en baisse de 0,5 point, n'est pas hors d'atteinte mais sa réalisation reste à ce stade incertaine malgré une charge de la dette qui devrait être une nouvelle fois inférieure aux prévisions, estime la Cour des comptes.

Dans son rapport annuel publié mercredi, la Cour juge que la surestimation des charges d'intérêts dans le scénario budgétaire du gouvernement risque d'être insuffisante pour compenser une prévision de croissance des recettes "qui pourrait être surévaluée de 0,1 point à 0,2 point de PIB" mais aussi un objectif optimiste d'évolution des dépenses en valeurs.

Elle rappelle que la prévision de croissance du PIB de la France de 1,5% en 2016 retenue dans le budget a été jugée "atteignable" par le Haut Conseil des finances publiques à l'automne.

Mais les réserves alors exprimées sur les évolutions de l'inflation et de la masse salariale attendues par le gouvernement ont été confortées par les dernières prévisions, notamment celles du FMI et de la Commission européenne, qui sont également un peu moins optimistes sur la croissance .

La conséquence en serait des prélèvements sociaux assis sur les salaires et des rentrées fiscales, la TVA au premier chef, qui risquent d'être plus faibles qu'attendu.

"Si l'évolution de la masse salariale était plus proche des prévisions de la Commission et de l'OCDE, la perte de recettes correspondante pourrait s'élever à près de 0,1 point de PIB", écrit la Cour.   Suite...