LEAD 1--Finmeccanica chute, un retard sur un contrat Eurofighter évoqué

vendredi 5 février 2016 16h58
 

(Actualisé avec informations sur le contrat Eurofighter au Koweït)

5 février (Reuters) - L'action Finmeccanica perdait plus de 5% à moins d'un heure de la clôture vendredi à la Bourse de Milan, une chute que des traders expliquent par des doutes sur la signature très attendue de la vente de 28 avions de chasse Eurofighter au Koweït.

Vers 15h55 GMT, le titre du groupe italien de défense cédait 5,47% à 9,68 euros après un plus bas à 9,3650 euros.

En janvier, une source proche du dossier avait déclaré que le contrat de vente des 28 Eurofighter au Koweït, d'un montant susceptible d'atteindre quatre milliards d'euros, devait être signé au plus tard le 31 janvier.

Un porte-parole de Finmeccanica a assuré vendredi que le contrat n'avait pas été annulé.

Le groupe d'aéronautique et de défense est par ailleurs visé par une enquête du parquet de Milan sur le prix il a vendu sa participation de 40% dans Ansaldo STS à Hitachi.

Cette enquête a été ouverte à la suite d'un recours déposé par deux actionnaires d'Ansaldo STS auprès de la Consob, l'autorité de régulation des marchés financiers en Italie, au sujet du prix de 9,50 euros par action auquel Finmeccanica a vendu cette participation dans sa filiale spécialisée dans la signalisation ferroviaire.

La Consob a déclaré mercredi que Hitachi devait relever à 9,899 euros par titre le montant de son offre obligatoire sur les minoritaires.

Hitachi a démenti mercredi toute entente dans sa transaction avec Finmeccanica conclue, selon le groupe japonais, dans le respect des lois. (Stephen Jewkes et Danilo Masoni; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)