LEAD 1-France-Les objectifs de déficit seront tenus malgré l'inflation

jeudi 4 février 2016 13h07
 

(Avec détails supplémentaires)

PARIS, 4 février (Reuters) - La France tiendra son objectif de baisse du déficit public en 2016 malgré une inflation nettement plus faible que celle prévue initialement, a déclaré jeudi le ministre des Finances.

"Nous avons des objectifs de déficit public pour 2016. Ils seront tenus comme ils ont été tenus en 2015", a dit Michel Sapin lors d'un point de presse.

Le gouvernement français prévoit de ramener cette année son déficit public à 3,3% du produit intérieur brut, contre 3,8% en 2015, un niveau qui reste à confirmer mais qui est plausible après l'annonce en début d'année d'un déficit du budget de l'Etat légèrement inférieur aux prévisions.

Michel Sapin a souligné que l'exécution du budget 2016 serait adaptée à une inflation nettement inférieure aux prévisions, comme cela a déjà été le cas en 2015 avec l'annulation d'une série de crédits programmés.

L'inflation a été nulle en moyenne sur 2015, alors que le projet de budget avait été construit sur une hypothèse de 0,9%.

Pour 2016, il a été bâti à l'automne sur une prévision d'inflation de 1% qui est d'ores et déjà obsolète.

Michel Sapin a indiqué qu'elle serait revue en "forte baisse" à l'occasion de l'actualisation du programme de stabilisation des finances publiques prévue en avril et que la France se calerait pour cela sur les projections d'inflation de la Banque centrale européenne.

Dans ses prévisions économiques d'hiver publiées jeudi, la Commission européenne anticipe une inflation de 0,6% cette année en France.

Une inflation plus faible que prévu a un impact sur les rentrées fiscales de l'Etat, notamment la principale d'entre elles, la TVA, ainsi que sur le montant des économies publiques affiché qui se calcule par rapport à une tendance.

A l'inverse, cela joue positivement sur la charge de la dette, 10% des emprunts à moyen/long terme émis par l'Etat français étant indexés sur l'inflation. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)