Le DG de Boeing évoque des F/A-18 Super Hornet pour l'Inde

mercredi 3 février 2016 08h14
 

NEW DELHI, 3 février (Reuters) - Boeing discute de la construction d'avions de combat F/A-18 Super Hornet en Inde, a déclaré le directeur général Dennis Muilenburg, à l'occasion de son premier déplacement sur place.

"Nous considérons le Super Hornet comme une opportunité (...) de se fondre directement dans la stratégie 'Make in India' (Fabriquez en Inde)", dit-il, dans une entretien publié par l'Hindustan Times et confirmé ensuite par l'avionneur.

L'initiative "Make in India' du Premier ministre indien Narendra Modi vise à développer les structures industrielles du pays et Boeing est prêt à investir des milliards de dollars pour répondre aux besoins locaux, a poursuivi Dennis Muilenburg.

La France et L'Inde ont signé le mois dernier un protocole d'accord pour l'achat de 36 avions Rafale construits par Dassault Aviation, à l'occasion d'une visite du président François Hollande.

Cette commande remplace un contrat négocié pendant plus de trois ans, portant sur 126 Rafale et comprenant la fabrication de 108 avions en Inde, sur laquelle les deux parties n'étaient pas parvenues à se mettre d'accord.

Les avionneurs se bousculent au portillon pour combler l'écart entre ces deux procédures, en mettant en avant leur volonté de produire en Inde.

Le biréacteur Super Hornet avait été éliminé lors de l'appel d'offres initial pour un avion de combat multi-rôle (MMRCA) toutefois, et l'avenir de sa chaîne de montage de Saint-Louis est incertain.

"Je ne dirais pas qu'il y a une commande officielle; il s'agit d'une conversation que nous tenons actuellement", a observé Dennis Muilenburg.

Ce dernier a également évoqué le F-22 Raptor, un chasseur de dernière génération conçu avec Lockheed Martin, comme perspective commerciale en Inde, la qualifiant de "domaine de futurs investissements pour lesquels nous sommes intéressés". (Douglas Busvine, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)