Merkel parle voiture électrique avec les constructeurs allemands

mardi 2 février 2016 16h55
 

FRANCFORT, 2 février (Reuters) - Angela Merkel recevait mardi à Berlin les dirigeants des constructeurs automobiles allemands pour étudier des moyens de stimuler les ventes de véhicules électriques et hybrides.

Ce sujet est particulièrement sensible en Allemagne depuis le scandale provoqué par la fraude de Volkswagen aux tests d'émissions polluantes de ses véhicules diesel.

Les constructeurs allemands, très présents sur le segment des puissantes voitures haut de gamme, sont à la traîne sur les véhicules électriques et hybrides.

BMW, Mercedes-Benz et Audi sont ainsi respectivement aux 12e, 14e et 22e rangs mondiaux en termes de ventes pour ce type de voiture, selon les chiffres du cabinet spécialisé LMC Automotive.

Les dirigeants des trois partis de la coalition de la chancelière allemande avaient envisagé d'instaurer une prime pouvant atteindre 5.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique mais le ministre des Finances Wolfgang Schäuble a fait savoir qu'il n'y était pas favorable.

Selon la proposition en discussion, les constructeurs pourraient contribuer à cette prime pour un montant allant de 1.500 à 2.000 euros, contribution qui viendraient alimenter un fonds commun, rapporte l'hebdomadaire Der Spiegel, sans citer de sources.

(Edward Taylor; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)