La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 2 février 2016 18h12
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 2 février (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, où le CAC 40 clôture en baisse de 2,47%
à 4.283,99 points, sans aucune valeur en hausse, en raison de la
baisse des cours du pétrole et de résultats d'entreprises
décevants. 

    * Les VALEURS BANCAIRES (-4,02%) ont pâti de la
publication du suisse UBS (-6,83%) marquée par des
sorties de capitaux inattendues de ses activités de gestion de
fortune, sa principale division. 
    SOCIETE GENERALE a plongé de 6,35% à 32,575 euros,
plus forte baisse du SBF 120. BNP PARIBAS a
cédé 5,67% à 40,875 euros et CREDIT AGRICOLE 4,96% à
8,653 euros. Hors CAC, NATIXIS a perdu 5,86% à 4,208
euros.
    
    * Le SECTEUR EUROPÉEN DE L'ÉNERGIE (-4,88%) a subi
la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des
cours du pétrole (-2,77% pour le baril de Brent à 33,29
dollars à 17h39), de BP (-8,68%), qui a fait état de sa
plus lourde perte en plus de 20 ans au titre de 2015
, et d'une note de S&P, qui a placé des pétroliers
sous surveillance négative.
    TOTAL a reculé de 4,49% à 38,205 euros et TECHNIP
 de 4,54% à 41,27 euros. Hors CAC, CGG a
abandonné 5,41% à 0,7 euro, VALLOUREC 5,69% à 4,113
euros et MAUREL & PROM 5,99% à 2,51 euros.
    
    * ARCELORMITTAL s'est replié de 5,36% à 3,252
euros avec son secteur européen (-3,56%) alors que S&P a
abaissé la note de crédit de BHP (-6,739%) de "A+" à "A"
et averti qu'il pourrait dégrader celle de Rio Tinto 
(-4,629%) sur fond de baisse des cours matières premières.
 
    
    * VALEO a reculé de 4,96% à 115 euros et FAURECIA
 de 4,75% à 31,905 euros, les deux équipementiers
automobiles pâtissant d'une note sectorielle de Morgan Stanley
dans laquelle le courtier a mis en garde contre le niveau de
valorisation des deux groupes. 
    
    * AIRBUS GROUP (-4,32% à 55,35 euros) et SAFRAN
 (-4,22% à 55,84 euros) ont été pénalisées par la
remontée de l'euro au-dessus de 1,09 dollar (1,0902 à 17h39),
contre 1,08 dollar la veille.
    
    * STMICROELECTRONICS (-5,79% à 5,484 euros) a
également été pénalisé par l'avertissement lancé par l'allemand
Infineon (-5,75%) sur sa marge d'exploitation pour le
trimestre en cours en raison des pressions actuelles sur les
prix des semi-conducteurs en Asie. 
    
    * GECINA a reculé de 3,07% à 115,35 euros. Des
fonds de Blackstone ont vendu 2,1 millions d'actions Gecina dans
le cadre d'un placement accéléré à un prix unitaire de 115,45
euros, a appris Reuters auprès du teneur de livre de
l'opération. 
    
    * SARTORIUS STEDIM BIOTECH a encore progressé de
3,5% à 384 euros, plus forte hausse du SBF 120, au lendemain
d'un bond de 10,32% après avoir fait état de résultats en hausse
salués par les investisseurs. 
    
    * NANOBIOTIX (+9,71% à 16,39 euros) clôture en
tête des hausses du CAC Mid & Small dans des volumes
très étoffés après la publication d'une note très positive de
Gilbert Dupont, qui estime que la valeur offre une prime de
risque très attractive. 
    
    * STALLERGENES GREER (+5,42% à 29 euros) a été
très recherchée après l'annonce de la reprise prochaine de
certaines productions sur son site d'Antony (Hauts-de-Seine).
 
    
    * AB SCIENCE a avancé de 4,15% à 10,3 euros dans
des volumes nourris après qu'une demande d'autorisation de mise
sur le marché (AMM) a été recommandée pour le masitinib, la
molécule vedette de la société pharmaceutique. 
        
    * ERYTECH PHARMA s'est octroyé 3,92% à 23,08
euros, Jefferies ayant entamé la couverture de la biotech avec
un conseil à l'achat et en soulignant le potentiel de l'un de
ses produits. 
    
    * MANITOU a accusé un repli de 8,68% à 15,15
euros, l'annonce la veille par le spécialiste des engins de
manutention de son objectif de croissance pour 2016 décevant les
investisseurs. 

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)