Vaccins-Sanofi et Merck voudraient mettre un terme à leur JV-Presse

mardi 2 février 2016 09h53
 

PARIS, 2 février (Reuters) - Sanofi et Merck envisagent de sortir de la co-entreprise dans les vaccins que les deux groupes ont constitué il y a plus de 20 ans pour vendre des vaccins en Europe, en raison de la baisse de son chiffre d'affaires, croit savoir l'agence Bloomberg citant des sources proches du dossier.

Cette décision serait prise dans le cadre de la réorganisation du groupe français pilotée par Olivier Brandicourt, son directeur général.

Une porte-parole de Sanofi s'est refusé à tout commentaire sur le sujet.

La co-entreprise baptisée Sanofi Pasteur MSD, détenue à parité par les deux groupes, a réalisé au premier semestre 2015 un chiffre d'affaires de 330 millions de dollars.

Elle distribue en Europe près de la moitié des vaccins contre la grippe et aussi le Gardasil, un vaccin contre le cancer du col de l'utérus.

Sanofi et Merck ont chacun des filiales spécialisées dans les vaccins.

Le laboratoire français, qui présentera ses résultats annuels le 9 février, a récemment déclaré à Reuters vouloir accélérer sa recherche d'opportunités de croissance externe.

A la mi décembre, il a annoncé négocier un échange d'actifs de plus de 20 milliards d'euros avec le groupe allemand Boehringer Ingelheim qui doit lui permettre de sortir de la santé animale où les synergies sont faibles et de se renforcer sur le marché très porteur des médicaments sans ordonnance. (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)