Vallourec est exposé "par nature" à une OPA-Pdt du directoire

mardi 2 février 2016 07h58
 

PARIS, 2 février (Reuters) - Vallourec est "par nature" exposé à une OPA car il n'a pas d'actionnariat stable et que le groupe vaut moins cher aujourd'hui, a déclaré mardi Philippe Crouzet, le président du directoire du producteur de tubes sans soudure en acier.

Vallourec a annoncé une augmentation de capital d'un milliard d'euros, souscrite pour moitié au moins par l'Etat français et le japonais NSSMC ainsi qu'une vaste restructuration de ses activités qui le conduira à supprimer 1.000 postes de plus que prévu en Europe.

"Vallourec n'a pas d'actionnariat stable. Il est par nature exposé une OPA aujourd'hui plus qu'hier car nous valons moins cher. Nous vivons avec cette éventualité", a déclaré Philippe Crouzet sur Radio Classique.

La levée de fonds de Vallourec annoncée lundi se traduira par une augmentation de la participation de Bpifrance et de NSSMC (Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation) à hauteur de 15% de son capital chacun, alors que l'Etat français et le groupe japonais détiennent respectivement 7,2% et 1,5% de la société selon les données Thomson Reuters.

Cette annonce a permis un rebond du titre Vallourec qui a clôturé lundi à 4,361 euros (+7,68%). L'action a perdu 49,29% depuis le début de l'année. La capitalisation boursière du groupe est passée de 5,08 milliards d'euros en janvier 2014 à 591,7 millions lundi en clôture.

(Noëlle Mennella, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)