Allemagne-Ryanair met la pression sur Eurowings et Lufthansa

lundi 1 février 2016 18h11
 

* Débuts difficiles pour Eurowings, filiale low-cost de Lufthansa

* Ryanair veut quadrupler sa part de marché en Allemagne en 5 ans

par Victoria Bryan

BERLIN, 1er février (Reuters) - Ryanair devrait transporter plus de passagers que la Lufthansa cette année pour la première fois, mettant la pression sur la compagnie allemande qui peine à imposer sa nouvelle filiale Eurowings sur le marché du low-cost.

Lufthansa a déjà commencé à pénétrer ce segment du marché avec sa marque Germanwings, dont le nom va disparaître avec son intégration à Eurowings.

Germanwings, dont la réorganisation était programmée avant même la catastrophe aérienne de mars dernier due au suicide d'un copilote, devrait réaliser un bénéfice cette année pour la première fois de son histoire. Mais ses coûts restent trop élevés pour concurrencer sérieusement easyJet ou Ryanair, qui a transporté 101 millions de passagers l'an dernier contre 108 millions pour la Lufthansa.

Lufthansa espère ramener ses coûts au niveau de ceux d'easyJet en imposant des contrats de travail plus flexibles à son personnel, en remplaçant ses avions de transport régional par des Airbus A320 à plus grande capacité et en limitant les services à bord.

"Eurowings est crucial pour Lufthansa. L'expérience Germanwings n'a pas marché parce que ce n'était pas assez low-cost, mais Eurowings devrait avoir une plus grande flexibilité en matière sociale et des coûts unitaires plus bas", déclare Jonathan Wober, analyste au CAPA-Centre for Aviation.

Les enjeux sont importants alors que le marché allemand du low-cost, longtemps à la traîne, semble sur le point de décoller enfin grâce à la croissance robuste de l'économie et au bas niveau des prix du pétrole.   Suite...