France-Les entreprises de proximité ont encore souffert au T4

lundi 1 février 2016 17h06
 

PARIS, 1er février (Reuters) - L'activité des entreprises de proximité (commerces et artisans), en recul continu depuis trois ans, a encore baissé de 2% au quatrième trimestre et sur l'ensemble de 2015 en France, selon une enquête de conjoncture de l'institut I+C pour le compte de l'UPA (Union des professions artisanales) publiée lundi.

Le dernier trimestre a été particulièrement affecté par les résultats de l'hôtellerie-restauration, secteur qui a subi de plein fouet les effets des attentats islamistes de Paris et Saint-Denis avec un recul de son chiffre d'affaires de 8,5%.

A l'inverse, la baisse d'activité des artisans du bâtiment (-1,5%) et des travaux publics (-3,5%) a fortement ralenti par rapport à un an plus tôt.

Elle a été limitée à 0,5% dans les métiers de service alors que les entreprises de l'alimentation et de la fabrication sont parvenues à stabiliser leur activité pour la première fois depuis plusieurs trimestres.

L'enquête fait apparaître que le recul du chiffre d'affaires a été plus sensible au dernier trimestre dans les entreprises sans salarié (-4%) que dans les autres (-1% dans les entreprises de six salariés et plus).

Les attentats de novembre sont également à l'origine d'une contraction plus marquée de l'activité en Ile-de-France (-4%).

Toujours selon l'enquête, menée début janvier auprès d'un échantillon de 4.700 entreprises, les artisans et commerçants restent globalement inquiets sur l'évolution de leur activité.

Mais leur horizon s'éclaircit un peu concernant les difficultés de financement, avec un écart qui diminue entre ceux qui constatent une détérioration de leur trésorerie et une amélioration. (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)