LEAD 1- France-Macron veut une alliance avec les Sud-Coréens de STX

lundi 1 février 2016 18h55
 

* Nouvelle commande pour deux paquebots géants

* Les intentions de STX pas clarifiées

* La nationalisation n'est pas l'option préférable (Actualisé avec Macron)

par Guillaume Frouin

SAINT-NAZAIRE, Loire-Atlantique, 1er février (Reuters) - E mmanuel Macron a dit lundi vouloir discuter d'une "alliance stratégique" avec le conglomérat sud-coréen STX, actionnaire majoritaire des chantiers navals de Saint-Nazaire aux intentions peu claires, le jour d'une nouvelle commande géante.

La visite des anciens chantiers de l'Atlantique par le ministre de l'Economie a coïncidé avec l'annonce par le croisiériste MSC de la commande de deux paquebots supplémentaires pour un montant de 1,6 milliard d'euros.

Ils étaient déjà en option d'une précédente commande signée en 2014, qui prévoyait alors la construction de deux premiers navires de croisière. Baptisés "G34" et "H34" pour le moment, ces deux nouveaux bateaux vont nécessiter seize millions d'heures de travail, occuper l'équivalent de 2.000 emplois à temps plein, et devront être livrés fin 2019 et fin 2020.

Emmanuel Macron était venu assister à Saint-Nazaire à la "cérémonie des pièces" d'un des deux paquebots commandés en 2014, une tradition marine qui veut que des pièces de monnaie soient soudées à sa quille pour lui porter chance.

Il a dit à cette occasion vouloir faire des ex-chantiers de l'Atlantique, en très grande difficulté il y a deux ans, un "exemple" pour l'ensemble de l'économie française.   Suite...