VW n'a aucune envie de vendre ses camions-presse

dimanche 31 janvier 2016 16h17
 

FRANCFORT, 31 janvier (Reuters) - Volkswagen ne ressent nul besoin de vendre son segment camions pour lever des liquidités afin de faire face aux coûts nés du scandale des tests d'émissions polluantes truqués, a déclaré Andreas Renschler, membre du directoire.

"Malgré tout, les résultats opérationnels du groupe Volkswagen sont bons; il n'y aura pas de vente forcée", dit-il, dans un entretien publié dimanche par le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS).

Andreas Renschler, un transfuge de Daimler, dirige le segment camions du constructeur automobile de Wolfsburg. Il a été engagé en 2015 pour intégrer les constructeurs de poids lourds MAN et Scania dans le but de mieux concurrencer les leaders que sont Daimler et Volvo .

Prié de dire si la nouvelle structure pourrait impliquer que le segment camions, actuellement séparé du segment automobile de VW, soit scindé et introduit en Bourse, Renschler a répondu: "Tout est possible mais seulement si c'est pertinent stratégiquement parlant".

(Maria Sheahan, Wilfrid Exbrayat pour le service français)