** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 27 janvier 2016 07h57
 

PARIS, 27 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse mercredi à l'ouverture, poursuivant ainsi le mouvement de yo-yo entamé depuis le début de la semaine dans le sillage des cours du pétrole, qui s'inscrivent à nouveau en repli après leur rebond de la veille.

Le secteur technologique, et surtout les fournisseurs d'Apple tels qu'ARM, Dialog et ASML, sera particulièrement suivi après que la marque à la pomme a annoncé la veille avoir vendu du moins d'iPhone que prévu au premier trimestre 2015-2016 et s'attend à voir son chiffre d'affaires diminuer pour la première fois depuis 13 ans.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,3% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourrait céder 0,2%.

Lundi, ces trois indices avaient cédé de 0,3% à 0,6% avant de regarder de 0,6% à 1% mardi. Ils restent à ce stade partis pour inscrire une deuxième hausse hebdomadaire de suite.

La Bourse de Tokyo a fortement rebondi mercredi, de 2,72%, dans le sillage de Wall Street, effaçant intégralement ses pertes de la veille pour revenir vers des plus hauts depuis mi-janvier. Mardi, Wall Street a fini en hausse de quelque 1,5%, stimulée par de solides résultats de société et par une reprise des cours pétroliers.

Après avoir plongé de plus de 5% lundi puis repris plus de 4% mardi, le cours du Brent cède 0,85%, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices et de l'anticipation d'une accumulation des stocks aux Etats-Unis, ce qui viendra raviver les craintes de voir le marché pétrolier rester durablement saturé.

Si l'indice regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,67%, les Bourses chinoises perdent encore 0,5% peu avant leur clôture après avoir chuté de plus de 6% de mardi.

Sur le marché des changes, le dollar recule de 0,3% face à un panier de devises internationales, les cambistes adoptant une position attentiste avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale attendue dans la journée. La Fed devrait vraisemblablement laisser ses taux inchangés, les investisseurs voulant surtout connaître son opinion en matière de perspectives économiques.

  Suite...