LEAD 2-France-Un mort dans un éboulement sur le site de Bure

mardi 26 janvier 2016 15h25
 

(Actualisé avec précisions)

STRASBOURG, 26 janvier (Reuters) - Un effondrement survenu mardi sur le site du futur centre de stockage de déchets nucléaires de l'Andra à Bure (Meuse) a fait un mort et un blessé dans une galerie en cours de percement à 490 mètres de profondeur, a annoncé la préfecture.

Le front de taille d'un fond de galerie a glissé alors que des relevés géo-physiques étaient en cours, ajoute la préfecture dans un communiqué. La personne décédée est un technicien de la société Eiffage. L'un de ses collègues est légèrement blessé.

"La galerie a été entièrement évacuée, les vérifications de stabilité sont en cours", poursuit le communiqué.

Marc Antoine Martin, responsable de la communication du site de Bure, a indiqué à Reuters que l'accident s'était produit vers 12h40 dans une galerie expérimentale en cours de percement à 490 mètres sous le niveau du sol.

Une enquête a été ouverte par le procureur de Bar-le-Duc, qui s'est rendu sur place, de même que l'inspection du travail.

Le laboratoire souterrain de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) doit assurer la gestion à long terme des déchets les plus radioactifs produits par les installations nucléaires en France à l'horizon 2025, sous réserve d'autorisation.

EDF et Areva avaient annoncé le 15 janvier qu'ils allaient inscrire dans leurs comptes de 2015 des provisions supplémentaires pour des montants respectifs de 800 millions d'euros et 250 millions d'euros après avoir été informés par le gouvernement de l'estimation, supérieure à leur propre prévision, du coût du site.

Le gouvernement a fixé à l'Andra un objectif de coût de 25 milliards d'euros pour le Centre industriel de stockage géologique (Cigeo). EDF l'estimait à 20,8 milliards d'euros. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)