La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre mardi (clôture)

mardi 26 janvier 2016 18h10
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 26 janvier (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de
1,05% à 4.356,81 points, effaçant les pertes de la matinée grâce
à la hausse des cours du pétrole alors que certains pays
producteurs semblent chercher des moyens de limiter la
production de brut.
       
    * Les VALEURS PETROLIERES (+2,38%) ont repris des
couleurs dans le sillage des cours du pétrole (+3,8% à 31,66
dollars pour le baril de Brent à 17h39), qui avaient 
encore perdu 3% en matinée au lendemain d'une chute de plus de
5% à New York. Des brokers estiment qu'il est temps de revenir
sur certaines valeurs du secteur après leur récente
dégringolade.
    TECHNIP a avancé de 3,85% à 40,445 euros et TOTAL
 de 2,92% à 39,65 euros. Hors CAC, MAUREL & PROM
 s'est octroyé 5,62% à 2,63 euros et VALLOUREC
 2,57% à 4,832 euros. En revanche, CGG s'est
replié de 2,5% à 0,78 euro.
        
    * De même, les VALEURS liées aux MATIÈRES PREMIÈRES 
ont pris 4,41%, plus forte hausse sectorielle en Europe. 
    ARCELORMITTAL (+7,17% à 3,589 euros) a fini en
tête des hausses du CAC 40. ERAMET a gagné 5,26% à
21,82 euros et APERAM 4,33% à 29,39 euros.

    * MICHELIN a pris 4,37% à 84,62 euros, le
manufacturier profitant des chiffres du marché du pneu publiés
la veille. 
    
    * RENAULT s'est octroyé 2,9% à 80,94 euros et PSA
 3,4% à 14,16 euros. HSBC, à l'achat sur les deux
valeurs, voit des opportunités d'achat dans le secteur
automobile après sa récente baisse en Bourse.
    
    * Les valeurs BANCAIRES ont remonté dans le sillage du
rebond des banques italiennes (+2,84%), victimes
dernièrement des inquiétudes autour de créances douteuses.
    SOCIETE GENERALE a pris 2,41% à 35,75 euros, BNP
PARIBAS 2,02% à 44,045 euros et CREDIT AGRICOLE
 2,46% à 9,263 euros.
    
    * GENFIT s'est envolé de 13,18% à 29,41 euros,
plus forte hausse de l'indice SBF 120 dans des volumes nourris,
sur fond de nouvelles rumeurs d'un possible rachat de la société
biopharmaceutique par un groupe pharmaceutique. 
    
    * NEXANS (+8,73% à 35,38 euros) a dit que sa dette
nette consolidée de clôture au 31 décembre 2015 s'inscrirait à
un niveau proche de 200 millions d'euros, reflétant une
réduction d'environ 250 millions sur un an après des
décaissements de restructuration proches de 100 millions.
 
    
    * AIR FRANCE-KLM a enregistré une hausse de 1,44%
à 7,878 euros, Citigroup ayant relevé son conseil sur la
compagnie aérienne de "neutre" à "acheter" en soulignant les
effets de la baisse des prix du pétrole. 
    
    * INTERPARFUMS (+4,13% à 22,2 euros) a fait mieux
que prévu au quatrième trimestre 2015 grâce aux performances de
Jimmy Choo et Montblanc, ses deux premières marques, et a révisé
en légère hausse sa prévision de marge opérationnelle annuelle.
     
    
    * ALSTOM (-3,19% à 22,84 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120, le groupe spécialisé dans les
équipements continuant d'être pénalisé par des ajustements liés
aux effets de son offre de rachat d'actions. Alstom
a reçu en dépôt plus de 2,5 fois le nombre maximum d'actions
qu'il s'est engagé à racheter, selon un avis de l'AMF.
 
    
    * GEMALTO a perdu 2,82% à 56,61 euros. Exane BNP
Paribas, dans une note, juge "absolument cruciale" pour le
groupe une stricte discipline en matière de dépenses
opérationnelles et estime qu'une lente érosion des profits dans
le mobile pourrait peser sur la croissance de résultats.
    
    * SES a subi une baisse de 2,18% à 23,345 euros.
Credit Suisse, qui conseille toujours la valeur à
"surperformer", a ramené son objectif de cours de 33 à 29 euros
et réduit ses attentes de résultats pour 2016-2017 afin,
notamment, de tenir compte des effets du dollar sur le marché
mondial des données fixes.

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)