Situation budgétaire délicate pour 11 pays de l'UE-CE

lundi 25 janvier 2016 18h22
 

BRUXELLES, 25 janvier (Reuters) - Les finances publiques de 11 pays de l'Union européenne (UE), dont la France, l'Italie et la Grande-Bretagne, resteront très délicates à gérer à l'avenir car leur endettement demeurera élevé même dans 10 ans, estime la Commission européenne.

Dans un rapport sur la soutenabilité des budgétaire publié lundi, l'exécutif européen juge le risque élevé pour la Belgique, l'Irlande, l'Espagne, la France, la Croatie, l'Italie, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie, la Finlande et le Royaume Uni.

Ce diagnostic repose sur les prévisions économiques de la CE publiées en novembre pour l'ensemble des Vingt-Huit. Il suppose qu'il n'y aura aucun changement des politiques macroéconomiques à l'issue de la période de deux années couverte par les prévisions et ne concerne ni la Grèce ni Chypre, deux pays qui font encore l'objet d'une aide internationale.

Le rapport ne contient aucune recommandation mais la Commission doit émettre des recommandations personnalisées ultérieurement.

L'exécutif européen dit aussi qu'il n'y aucun risque majeur à court terme pour les finances publiques de quelque pays de l'UE que ce soit mais plutôt des "difficultés" à court terme, évoquant par exemple la question des créances douteuses du secteur bancaire pour l'Italie, entre autres pays.

En termes de gestion durable des finances publiques, avec un risque bas à court, moyen et même long termes, le Danemark, l'Allemagne, l'Estonie et la Lettonie figurent au tableau d'honneur. (Jan Strupczewski, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)