Siemens va racheter un fabricant américain de logiciels-source

lundi 25 janvier 2016 05h59
 

NEW YORK, 25 janvier (Reuters) - Siemens va racheter CD-adapco, une société américaine non cotée spécialisée dans les logiciels d'ingénierie, pour près d'un milliard de dollars (925 millions d'euros) en numéraire, a-t-on appris d'une personne informée de ce projet.

Cette acquisition pourrait être annoncée dès lundi, a dit cette source.

Les deux sociétés n'ont pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de Reuters.

Basée à Melville, dans l'Etat de New York, CD-adapco fabrique des programmes informatiques utilisés par les ingénieurs pour simuler le fonctionnement interne d'un moteur. Ses produits vont s'intégrer au sein de Siemens dans l'activité de gestion des cycles de vie des produits, a dit la source.

Le constructeur automobile français Renault a par exemple utilisé ses logiciels pour simuler la combustion, le refroidissement et les échappements de ses moteurs de Formule Un.

Cette vente interviendrait après le décès en septembre dernier du directeur général et cofondateur de CD-adapco, Steve MacDonald, dont la veuve a pris la succession à titre provisoire.

La société, qui emploie 900 personnes, a généré un chiffre d'affaires annuel de 200 millions de dollars et connu une croissance annuelle de 15% sur les cinq dernières années, selon son site internet.

Depuis qu'il a pris la tête du conglomérat industriel allemand en 2013, le président du directoire Joe Kaeser a lancé une rationalisation du vaste portefeuille d'actifs du groupe.

Siemens est néanmoins confronté à la concurrence de plus en plus forte de fabricants de logiciels capables de développer plus rapidement de nouveaux produits en raison de leur spécialisation. Seuls 5% des 350.000 employés du groupe sont des ingénieurs spécialisés dans les logiciels.

Le conglomérat allemand a annoncé en décembre qu'il allait augmenter son effort de recherche et développement pour tenter de conserver son avantage en matière d'innovation face à son principal concurrent, l'américain General Electric. (Liana B. Baker; Bertrand Boucey pour le service français)