RPT-L'Iran veut se fournir auprès d'Airbus mais invite Boeing

lundi 25 janvier 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche transmise dimanche)

par Tim Hepher

TEHERAN, 25 janvier (Reuters) - L'Iran a dévoilé dimanche son intention de commander plus de 160 avions de fabrication européenne, dont huit très gros porteurs, mais se dit également intéressé par des appareils de Boeing.

Témoignant de la volonté de Téhéran de se frotter aux transporteurs aériens bien établis dans le Golfe, le ministre des Transports Abbas Akhoondi a dit que le renouveau iranien rétablirait "un équilibre natruel" dans la région et il a exhorté les étrangers à investir.

"Je vous prends les mains en signe d'amitié", a-t-il dit à un parterre de 300 compagnies aériennes, fournisseurs, loueurs et banquiers lors d'une conférence (CAPA Iran Aviation Summit) qui avait lieu à Téhéran.

Les puissances occidentales ont levé la semaine dernière les sanctions internationales qui frappaient l'Iran pour autant que ce dernier se conforme à un accord conclu en juillet 2015 et encadrant ses ambitions dans le nucléaire.

Akhoondi a dit à Reuters que l'Iran ne redoutait pas la concurrence des transporteurs aériens étrangers et qu'il jouissait d'avantages concurrentiels de par sa géographie.

Il a précisé que Téhéran donnerait la priorité au développement de la compagnie publique Iranair, tout en soutenant aussi l'émergence de compagnies privées.

Le nombre de commandes potentielles de l'Iran a progressé dans le courant de la première journée de la conférence. Un responsable iranien a dit à des délégués que l'Iran était près de commander 127 appareils à Airbus, alors qu'une première estimation s'arrêtait à 114.   Suite...