Rome croit à un accord rapide sur les créances douteuses-source

jeudi 21 janvier 2016 13h28
 

MILAN, 21 janvier (Reuters) - L'Italie s'attend à parvenir dans les jours à venir, et au plus tard la semaine prochaine, à un accord avec la Commission européenne concernant son projet de création de véhicules ad hoc destinés à reprendre une partie des créances douteuses de ses banques, apprend-on jeudi d'une source italienne proche des négociations.

Le gouvernement italien est en négociations avec la Commission à ce sujet depuis près d'un an, mais celle-ci à rejeté toutes ses propositions jusqu'à présent, jugeant qu'elles violaient les règles en matière d'aides publiques.

La source a dit qu'un accord devrait être atteint "d'ici quelques jours (...), sinon cette semaine du moins la semaine prochaine".

Elle a ajouté que l'Italie négociait avec Bruxelles un prix de cession des créances situé entre 20 et 30% de leur valeur nominale.

Dans une interview au journal Corriere della Sera, la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a déclaré jeudi à la presse que la Commission européenne demandait de nouvelles précisions au gouvernement italien. Elle a ajouté qu'une réunion technique était prévue vendredi à ce sujet.

Elle a ajouté que le processus de résolution -- qui impose que les investisseurs acceptent des décotes avant que l'argent public soit mobilisé pour le renflouement d'une banque -- pourrait être "très léger" si la banque en question se délestait de ses créances douteuses avec la garantie de l'Etat.

Mais la source a exclu cette possibilité. (Giuseppe Fonte, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)