LEAD 1-Décès d'un 4e porteur d'une prothèse Carmat, vers l'étude-pivot

jeudi 21 janvier 2016 11h58
 

* Le décès n'est pas lié à la prothèse-Carmat

* La société prépare son étude-pivot

* Le titre a effacé ses pertes du début de séance (Actualisé avec cours de Bourse, commentaire d'analyste)

PARIS, 21 janvier (Reuters) - Carmat a annoncé jeudi le décès d'un quatrième patient sur lequel avait été implanté sa prothèse cardiaque et la fin de son essai clinique de faisabilité, qui va désormais laisser place à une étude plus large.

"Le patient est décédé de complications médicales non liées à la prothèse", déclare le professeur Pascal Leprince, chef de service de l'institut de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans un communiqué diffusé par la société.

"L'implantation s'est déroulée tout à fait normalement et la prothèse a donné toute satisfaction tout au long de son fonctionnement", ajoute le cardiologue.

Cette quatrième implantation du coeur artificiel Carmat avait été réalisée le 22 décembre par l'équipe de la Pitié-Salpêtrière sur un patient de 58 ans en phase terminale d'insuffisance cardiaque. La date du décès n'a pas été précisée.

Observant que son système cumule désormais une expérience clinique de 21 mois de fonctionnement, Carmat dit préparer son étude clinique pivot, élargie à plusieurs patients et pays européens, qui lui permettra d'obtenir le marquage CE permettant la mise sur le marché de la prothèse.

L'étape conditionnée à une survie à 30 jours de chaque patient a été franchie et Carmat peut lancer son implantation à l'échelle européenne sur 20 patients.   Suite...