USA-Obama intervient dans le scandale sanitaire de Flint

jeudi 21 janvier 2016 04h23
 

WASHINGTON, 21 janvier (Reuters) - Barack Obama a jugé "inexplicable et inexcusable" que les habitants de Flint, dans le Michigan, n'aient pas été immédiatement informés d'une contamination au plomb de l'eau de cette ville de 100.000 habitants.

"Ce qui est inexplicable et inexcusable, c'est qu'une fois le problème constaté (...), les familles n'aient pas été prévenues, les choses n'étaient pas été interrompues", a déclaré le président américain dans une interview à la chaîne CBS, s'exprimant publiquement pour la première fois sur ce scandale sanitaire.

"Si j'étais un parent là-bas, le fait que la santé de mon enfant ait été mise en danger me mettrait hors de moi", a ajouté le président lors d'une visite dans la ville voisine de Detroit.

La crise, affirment des avocats des habitants de Flint, remonte à avril 2014, quand les administrateurs municipaux ont renoncé par souci d'économies à acheter leur eau à la ville de Detroit et décidé de la puiser dans la rivière locale, aux eaux corrosives. Ils sont revenus sur cette décision en octobre dernier, à la suite de cas d'empoisonnements au plomb d'enfants de la ville.

Le gouverneur républicain du Michigan, Rick Snyder, a présenté mardi soir des excuses aux habitants de Flint et promis l'aide de l'Etat pour sortir de la crise.

Samedi, Barack Obama avait déclaré la ville en état d'urgence fédérale, sans accéder à la demande du gouverneur qui souhaitait qu'il proclame l'état de catastrophe majeure. (Timothy Gardner; Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)