Turquie-Un conseiller d'Erdogan veut la nationalisation d'Isbank

mercredi 20 janvier 2016 18h24
 

ISTANBUL, 20 janvier (Reuters) - Un conseiller du président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé la nationalisation de la plus grande banque privée du pays, Isbank, dans laquelle la principale formation d'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), a une participation de 28%.

Ce conseiller, Yigit Bulut, s'exprimait après le dépôt d'une plainte cette semaine par les avocats d'Erdogan contre le dirigeant du CHP, Kemal Kilicdaroglu, qui a traité dans un discours le président turc de "dictateur de pacotille".

"Je dois le dire très clairement, un parti (politique) ne peut pas avoir une banque. La législation nécessaire doit être appliquée sans attendre et cette banque doit devenir une banque publique", a déclaré Yigit Bulut sur la chaîne de télévision TRT Haber mardi soir.

"Cette banque appartient à l'Etat, au peuple. Un parti ne peut pas avoir de lien organique avec une banque. Après ce discours (de Kilicdaroglu), après ces insultes adressées au président, à l'Etat, au peuple et à la communauté religieuse, cette banque doit de toute urgence être rendue au peuple", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, Isbank dénonce les "fausses informations" diffusées sur internet à propos de ses activités et assure respecter toutes les règles.

L'action Isbank a terminé en baisse de 4% mercredi à la Bourse d'Istanbul, à 4,35 livres turques. (Asli Kandemir et David Dolan, Guy Kerivel pour le service français)