Le projet de rapprochement Orange-Bouygues examiné à Paris-sces

mercredi 20 janvier 2016 15h16
 

* Le feu vert à la vente de EE lève les derniers doutes-sces

* Un éventuel accord fera l'objet d'un examen approfondi-Lasserre

* Les critères de Paris proches de ceux de Bruxelles-Lasserre

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS, 20 janvier (Reuters) - L'éventuel rapprochement dans les télécoms entre Orange et Bouygues sera examiné par l'Autorité française de la concurrence, les derniers doutes quant au traitement du dossier à Paris ou à Bruxelles venant d'être levés, a-t-on appris de trois sources au fait du dossier.

Bouygues et Orange ont officialisé au début du mois la reprise de leurs discussions en vue d'un mariage qui ramènerait à trois le nombre d'opérateurs en France et verrait l'opérateur historique dominant conduire la consolidation de son marché, un cas de figure inédit en Europe.

Si elle aboutit, l'opération, qui créerait un géant contrôlant plus de 50% de parts de marché dans le fixe et dans le mobile, devra cependant surmonter le barrage de la concurrence avec une inconnue jusqu'ici sur le choix de l'arbitre : l'Autorité française de la concurrence ou la Commission européenne.

Le PDG d'Orange Stéphane Richard a déclaré la semaine dernière que la tendance penchait en faveur d'un examen à Paris tout en disant attendre encore quelques chiffres.

Selon les trois sources, l'annonce vendredi du feu vert du régulateur britannique à la vente de la participation d'Orange dans l'opérateur local EE a levé les dernières interrogations.   Suite...