France-"D'autres marques" que Renault dépassent les normes-Royal

mercredi 20 janvier 2016 10h56
 

PARIS, 20 janvier (Reuters) - "D'autres marques" automobiles, outre Renault, dépassent les seuils de pollution en France, a confirmé mercredi Ségolène Royal, qui refuse à ce stade d'identifier les contrevenants.

La commission technique indépendante créée par le gouvernement français après le scandale Volkswagen pour vérifier la conformité des véhicules aux normes d'émission de CO2 et de NOx, notamment, a prévu de tester douze constructeurs : Renault, PSA, Volkswagen, Mercedes, Ford, Toyota, BMW et Opel, puis Volvo, Nissan, Suzuki et Fiat.

Selon plusieurs médias, l'Utac, organisme chargé de l'homologation des véhicules commercialisés en France qui réalise des tests en conditions réelles, a mis au jour des anomalies sur des véhicules des constructeurs étrangers Mercedes, Opel et Ford.

"Il y aussi d'autres marques qui dépassent les normes. Mon objectif, c'est que tout le monde respecte les normes et que les moteurs soient correctement réglés pour protéger la santé des Français", a dit Ségolène Royal sur iTELE sans précisions.

"Vous me permettrez de ne pas jeter en pâture ces marques parce que je vais respecter le même principe qu'avec Renault", a-t-elle souligné. "Ils vont venir s'expliquer".

La ministre a ajouté qu'il y avait "peut-être plus" de marques concernées "dans la mesure où nous avons testé huit constructeurs et [qu'] il en reste encore quatre à tester dans les semaines qui viennent."

"Nous avons un échantillon de 22 véhciules, nous allons monter jusqu'à un échantillon de cent véhicules", a-t-elle redit.

La ministre de l'Ecologie avait annoncé la semaine dernière que le groupe français Renault avait été épinglé pour des dépassements de normes C02 mais qu'aucun logiciel de fraude n'avait été détecté.

Renault a confirmé mardi que 15.000 Captur, dans leur version 110 CV diesel, avaient été rappelés à partir de novembre dernier en raison d'une erreur de paramétrage du système de dépollution. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)