CORR-Shell pense conclure le rachat de BG d'ici quelques semaines

mercredi 20 janvier 2016 13h17
 

(Bien lire projection de ventes d'actifs et non de chiffre d'affaires à l'avant-dernier para)

par Karolin Schaps

LONDRES, 20 janvier (Reuters) - BG Group, qui est en passe d'être rachetée par Royal Dutch Shell pour 47 milliards de livres (60,8 milliards d'euros), a dépassé en 2015 son objectif de production, a-t-elle annoncé mercredi, quelques jours avant le vote des actionnaires des deux compagnies pétrolières sur leur fusion.

BG, qui publiera ses résultats annuels le 5 février, pense que sa production en 2015 a atteint 704.000 barils équivalent pétrole par jour (bepj), au-dessus de sa fourchette de prévision de 680.000 à 700.000 bepj, en raison de la mise en service de nouveaux gisements en Australie, au Brésil et en Norvège.

Shell mise sur l'accès à de nouvelles régions riches en ressources naturelles, en particulier au Brésil, pour faire de l'acquisition de BG une opération rentable.

"La conclusion de la transaction avec BG, qui est une question de semaines, marquera le début d'un nouveau chapitre pour Shell, pour revivifier la compagnie et améliorer les retours pour les actionnaires", dit le directeur général du groupe anglo-néerlandais, Ben van Beurden, dans un communiqué.

Les actionnaires de Shell doivent voter le 27 janvier et ceux de BG le lendemain pour approuver ou non cette fusion qui se traduira par la suppression de 10.000 emplois, y compris contractuels, en 2015-2016.

De nombreux grands actionnaires des deux compagnies ont apporté leur soutien à cette opération mais la poursuite de la chute des cours du pétrole, désormais installés sous les 30 dollars le baril, a soulevé des interrogations sur le prix payé par Shell.

L'effondrement des cours a amené BG à inscrire une dépréciation de 700 millions de dollars (640,5 millions d'euros), relative à des gisements en mer du Nord et en Tunisie, dans ses comptes du quatrième trimestre, a-t-elle annoncé mercredi.   Suite...