** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 20 janvier 2016 07h45
 

PARIS, 20 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse d'au moins 2% mercredi à l'ouverture, la tentative de rebond de la veille ayant apparemment déjà fait long feu, en raison essentiellement d'une rechute des cours du pétrole qui a fait plonger toutes les Bourses asiatiques.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 2,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 2,5% et le FTSE à Londres 2,1%. Mardi, ces trois indices avaient respectivement pris 1,98%, 1,50% et 1,68%, mettant fin à une séquence baissière de trois jours (quatre pour le Dax).

Wall Street a terminé mardi sur une note irrégulière après une séance hésitante, la baisse des cours du pétrole ayant fait rechuter les valeurs du secteur tandis que les chiffres de la croissance chinoise étaient accueillis avec un soulagement prudent.

Le nouvel accès de faiblesse de l'or noir, dont la baisse accélérée depuis le début de l'année est l'un des principaux facteurs, avec les inquiétudes sur la Chine, du démarrage catastrophique des places boursières en 2016, a pesé de tout son poids sur Tokyo, qui a terminé sur un plongeon de 3,7% pour clôturer à un creux de 14 mois et demi.

Les marchés actions chinois sont en baisse d'environ 1% peu avant la clôture et l'indice regroupant les Bourses d'Asie et du Pacifique cédait 2,7% pour retomber à un nouveau plus bas de quatre ans.

Le Brent perd près de 2% avant l'ouverture des Bourses européennes et le brut léger américain (WTI) plus de 3%, touchant un plus bas depuis 2003, en raison de nouvelles craintes, alimentées par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), d'une situation d'offre excédentaire sur le marché pétrolier face à une demande atone.

L'AIE a dit mardi qu'un temps exceptionnellement chaud et une production en hausse -- avec notamment le retour de la production iranienne après la levée des sanctions -- devraient maintenir le marché du pétrole en situation d'offre excédentaire au moins jusqu'à fin 2016.

"Le sentiment semble être très négatif dans le secteur des matières premières en ce moment", a déclaré Assad Tannous, chargé du courtage chez Asenna Wealth Solutions.

Sur le marché des changes, le dollar recule face à un panier de devises internationales tandis que l'euro progresse face au billet vert, à la livre et au franc suisse.   Suite...