Pas d'inquiétude spécifique de la BCE sur l'Italie-Padoan

mardi 19 janvier 2016 15h49
 

(Actualisé avec les statistiques de l'Abi sur le crédit)

ROME, 19 janvier (Reuters) - La demande par la Banque centrale européenne d'informations complémentaires sur les créances douteuses de certaines banques européennes ne traduit pas une inquiétude particulière de sa part sur ces établissements, a déclaré mardi le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan.

"Il n'y a pas d'inquiétude spécifique sur les banques italiennes, juste une étude pour identifier les meilleures pratiques dans la gestion de créances douteuses", a-t-il dit dans un communiqué.

L'Association des banques italiennes (Abi) avait publié un communiqué similaire peu avant, indiquant que la démarche de la BCE ne signifiait pas qu'elle imposerait des mesures spécifiques aux banques italiennes.

Les banques italiennes sont malmenées depuis lundi en Bourse après des informations selon lesquelles six établissements, parmi lesquels Monte dei Paschi di Siena et UniCredit , ont reçu ou vont recevoir des demandes d'informations sur la gestion de leur portefeuille de créances douteuses.

Selon des statistiques publiées mardi par l'Abi, les créances douteuses des banques italiennes totalisaient 201 milliards d'euros en novembre, soit 10,4% de leurs encours et 17,8% des prêts aux entreprises.

Le crédit aux ménages et aux entreprises a augmenté de 0,5% en décembre après une croissance de 0,7% en novembre, soit les deux meilleurs mois pour cet indicateur depuis avril 2012, a par ailleurs indiqué l'association. (Stefano Bernabei, Véronique Tison pour le service français)