AVANT-PAPIER-Echaudés en décembre, les marchés prudents avec la BCE

lundi 18 janvier 2016 18h28
 

* Statu quo attendu après la déception de décembre

* Très faible probabilité d'une baisse des taux, estime le marché

* Une action de la BCE possible en cours d'année

par Marius Zaharia

LONDRES, 18 janvier (Reuters) - Les marchés financiers jugent très peu vraisemblable que la Banque centrale européenne (BCE) abaisse les taux cette semaine, en dépit de la rechute des cours pétroliers et d'anticipations d'inflation sur le long terme qui n'ont jamais été aussi basses depuis plus de trois mois.

Au vu de l'écart entre les taux interbancaires à 24 heures spot et les taux forward calés sur le calendrier des réunions de la BCE, le marché monétaire fixe à moins de 10% la probabilité d'une nouvelle baisse des taux de 10 points de base ce mois-ci.

La probabilité passe à 50% en mars, mois de révision des prévisions de l'Eurosystème de la BCE, et à 100% à la mi-2016.

Les marchés avaient été désappointés en décembre, lorsque la BCE s'était contentée d'abaisser de 10 points de base son taux des dépôts, le ramenant à -0,30%, et de prolonger de six mois jusqu'en mars 2017 son programme de rachat mensuel de 60 milliards d'euros d'actifs.

Au vu de ce que la BCE avait laissé paraître, et habitués à être surpris par l'énergie des mesures habituellement prises par le président Mario Draghi, ils attendaient une augmentation de ces achats mensuels, une baisse des taux plus franche et d'autres mesures.   Suite...