CORR-EDF et Areva augmentent leurs provisions pour le site de Bure

lundi 18 janvier 2016 12h11
 

(dans notre dépêche du 15 janvier, corrige la localisation du site §1, précise le coût fixé par le ministère §2 et la précédente estimation §3)

PARIS, 15 janvier (Reuters) - EDF et Areva ont annoncé vendredi qu'ils allaient inscrire dans leurs comptes de 2015 des provisions supplémentaires pour des montants respectifs de 800 millions d'euros et 250 millions d'euros après avoir été informés par le gouvernement de l'estimation, supérieure à leur propre prévision, du coût du site d'enfouissement des déchets radioactifs de Bure (Meuse).

Un arrêté ministériel signé ce vendredi fixe à l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) un objectif de coût du Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) de 25 milliards d'euros, disent les deux sociétés, qui en prennent acte.

EDF l'estimait à 20,8 milliards d'euros.

"La prise en compte de ce coût aura pour conséquence, dans les comptes consolidés du Groupe EDF au 31 décembre 2015, une augmentation de l'ordre de 800 millions d'euros des provisions" pour ce projet, écrit EDF dans un communiqué.

"Cette augmentation des provisions aura un impact négatif sur le résultat net part du groupe 2015 de l'ordre de 500 millions d'euros net d'impôts", ajoute l'électricien, en précisant que son conseil d'administration évaluera l'impact de cette provision sur le dividende.

EDF doit publier ses résultats annuels le 16 février.

Areva, de son côté, annonce qu'il inscrira dans ses comptes 2015 "un complément de provision de l'ordre de 250 millions d'euros".

"Le groupe mettra à jour l'évaluation de son besoin de financement lors de la publication des résultats annuels, le 25 février", ajoute le groupe nucléaire. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Danielle Rouquié et Dominique Rodriguez)