BOURSE-Casino en tête du SBF 120, rebondit grâce au M&A

vendredi 15 janvier 2016 09h57
 

PARIS, 15 janvier (Reuters) - L'action Casino reprend des couleurs vendredi matin à la Bourse de Paris, où le distributeur est en tête des hausses du SBF 120, des marques d'intérêt pour sa filiale Big C cotée en Thaïlande venant s'ajouter à la perspective d'une vente de ses activités au Viêtnam.

A 09h44, le titre gagne 3,78% à 39,63 euros au lendemain d'un recul de 6,23% consécutive à une chute de ses ventes au Brésil dans le non-alimentaire et le e-commerce et à une nouvelle révision en baisse de ses prévisions de résultats.

Le SBF 120 recule de 0,23%.

Casino a annoncé jeudi avoir reçu des marques d'intérêt pour Big C en ajoutant qu'il allait entreprendre des démarches pour procéder à la vente de cette filiale.

Le groupe a également dit prévoir de vendre ses activités au Viêtnam au premier semestre 2016, activités auxquelles a dit s'intéresser le groupe thaïlandais Berli Jucker.

"La principale annonce hier soir est que Big C, le dernier joyau de la couronne, est à vendre. Avec le Viêtnam, cela pourrait donner la possibilité d'un désendettement de 3,1 milliards d'euros en 2016", estime un trader en poste à Paris.

Casino a annoncé le 15 décembre un plan de désendettement de plus de deux milliards d'euros passant par des opérations immobilières et des cessions d'actifs non stratégiques.

Des analystes, comme chez Bryan Garnier, s'interrogent cependant sur la vente de Big C, alors qu'ils jugent suffisant le plan de désendettement de deux milliards d'euros du groupe.

"Avec cette cession, le groupe va amputer son résultat opérationnel, et aujourd'hui ce sont davantage les problématiques opérationnelles et financières de Casino et de Rallye qui nous préoccupent", explique un analyste parisien.

Casino est sous les feux de l'actualité depuis le mois dernier, et pourrait signer sa huitième semaine consécutive de baisse en Bourse, en raison des inquiétudes sur sa dette qui ont été exacerbées par les critiques de l'investisseur américain Carson Block. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)