** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 15 janvier 2016 07h56
 

PARIS, 15 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sans tendance à l'ouverture, avec le recul des marchés asiatiques, pénalisés par la rechute des cours du pétrole et des chiffres inférieurs aux attentes des nouveaux prêts bancaires en Chine au mois de décembre qui ont ravivé les inquiétudes sur l'ampleur du ralentissement de la deuxième économie mondiale.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien évoluerait entre +17 points et -3 points à l'ouverture, pour le Dax à Francfort la fourchette serait de +21 à -20 points et pour le le FTSE à Londres de +14 à -10 points.

Le secteur automobile devrait rester au centre des préoccupations avec la publication des immatriculations de voitures en Europe en décembre et sur l'ensemble de 2015 et au lendemain d'un coup de tabac sur Renault provoqué par des perquisitions de la Direction de la concurrence sur trois des sites du constructeur. L'enquête n'a dénoté aucune fraude sur ses émissions polluantes, selon la ministre de l'Ecologie, mais a fait perdre au titre jusqu'à près de 23% en séance, jeudi.

Le groupe minier BHP Billiton a annoncé une dépréciation de 7,2 milliards de dollars sur ses actifs dans le pétrole de schiste aux Etats-Unis, alimentant les spéculations sur une possible baisse de son dividende, qui serait la première en vingt cinq ans.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,54%, pénalisée par la rechute des cours du pétrole, des déclarations du gouverneur de la banque du Japon écartant un nouvel assouplissement de la politique monétaire dans l'immédiat et la baisse des Bourses chinoises.

Wall Street a fini en nette hausse jeudi, dans de gros volumes, portée par des achats à bon compte mais le rebond s'est essouflé en fin de journée et les principaux indices ont fini sous leurs plus hauts du jour, le Dow terminant par exemple à plus de 100 points de son pic de 16.482 points.

Le pétrole rechute au lendemain de sa première séance de hausse siginificative depuis le début de l'année, les opérateurs continuant de s'inquiéter de l'excédent d'offre avec la perspective de l'arrivée du brut iranien sur le marché. Le baril de brent cède 47 cents (-1,52%) à 30,42 dollars. PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU VENDREDI 15 JANVIER PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT USA 13h30 Ventes au détail décembre 0,0% +0,2%

- hors automobiles +0,2% +0,4%

13h30 Prix à la production décembre -0,2% +0,3%   Suite...