Bullard (Fed) juge "inquiétante" la baisse des anticipations d'inflation

jeudi 14 janvier 2016 18h28
 

MEMPHIS, Etats-Unis, 14 janvier (Reuters) - La chute des cours du pétrole a provoqué une baisse "inquiétante" des anticipations d'inflation aux Etats-Unis, ce qui risque de rendre difficile de justifier de nouveaux relèvements des taux d'intérêt, a déclaré jeudi le président de la Réserve fédérale de St. Louis, James Bullard.

Depuis le début de la chute des cours du brut à la mi-2014, les responsables de la Fed ont assuré que son impact sur les prix aux Etats-Unis ne serait que temporaire et qu'elle ne remettrait pas en cause la remontée de l'inflation vers l'objectif de 2% que s'est fixé la banque centrale.

Mais James Bullard a expliqué jeudi qu'il était désormais préoccupé par l'effet de la chute du baril sur les anticipations d'évolution des prix, qui pourrait contraindre la Fed à remettre en cause le scénario, privilégié jusqu'à présent, de quatre hausses des taux cette année.

"Cela fait 18 mois maintenant et je commence à me demander si mon scénario est le bon", a-t-il dit. "Pour moi, les anticipations d'inflation sont un facteur clé et si elles continuent de baisser, j'y accorderai de plus en plus d'importance."

Il s'est toutefois dit toujours convaincu que la poursuite des créations d'emploi compenserait la faiblesse de l'inflation et le ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB), ajoutant que la perspective de quatre hausses de taux semblait toujours "assez juste".

Mais ces propos, émanant d'un membre de la Fed considéré comme l'un des "faucons" de la banque centrale, traduisent la préoccupation de cette dernière face aux difficultés rencontrées pour faire remonter l'inflation vers son objectif.

(Howard Schneider; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)