LEAD 3-Renault secoué par des soupçons sur ses émissions, pas de fraude

jeudi 14 janvier 2016 17h55
 

* Complément d'enquête après les résultats des tests officiels

* La Répression des fraudes au Technocentre, au siège, au site de moteurs de Lardy

* Le DG délégué de Renault a déjà reconnu des écarts de mesures

* PSA dit que pour sa part les tests n'ont révélé aucune anomalie

* L'action Renault chute, entraîne le secteur (Actualisé avec propos de Denis Baupin, cours de clôture)

par Gilles Guillaume

PARIS, 14 janvier (Reuters) - Renault a essuyé jeudi un coup de tabac à la nouvelle de perquisitions de la Direction de la concurrence sur trois de ses sites, une enquête qui ne dénote aucune fraude sur ses émissions polluantes, selon la ministre de l'Ecologie, mais a fait perdre à son titre de Bourse jusqu'à près de 23% en séance.

Les tests chez Renault, réalisés dans le cadre de l'enquête gouvernementale sur les émissions polluantes du diesel lancée après l'affaire Volkswagen, n'établissent pas l'existence de logiciels de fraude sur les véhicules du constructeur français, a déclaré Ségolène Royal.

"Je fais toute confiance à Renault", a-t-elle dit à l'issue d'une réunion de la commission ministérielle créée à la suite du scandale VW pour vérifier les émissions polluantes réelles.   Suite...