La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 14 janvier 2016 18h49
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 14 janvier (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de
1,8% à 4.312,89 points, une légère hausse des cours du pétrole
et un rebond des marchés américains n'ayant pas suffi à
compenser l'inquiétude des investisseurs concernant le secteur
automobile.

    * Les VALEURS AUTOMOBILES ont perdu 3,98% en Europe,
alors que RENAULT a essuyé un coup de tabac à la
nouvelle de perquisitions de la Direction de la concurrence sur
trois de ses sites. La ministre de l'Ecologie a déclaré que
l'enquête ne dénotait aucune fraude sur les émissions polluantes
du constructeur automobile, mais le titre RENAULT a clôturé en
baisse de 10,28% à 77,75 euros, plus forte baisse de l'indice
SBF 120.
    Dans son sillage, PSA a cédé 5,05% à 14,005 euros
et VALEO 4,02% à 123 euros.
    
    * Les valeurs CYCLIQUES ont été lourdement pénalisées par
les craintes suscitées par la Banque centrale européenne, une
information de l'agence Reuters évoquant le scepticisme au sein
de la BCE sur le besoin de nouvelles mesures de soutien à court
terme. 
    ACCORHOTELS a lâché 5,57% à 35,15 euros et VINCI
 2,34% à 58,09 euros. 
    
    * Les valeurs BANCAIRES ont également été impactées par une
nouvelle régulation annoncée par le comité de Bâle, qui leur
impose de garder 77 milliards de dollars en capital à partir de
2019. 
    BNP PARIBAS a abandonné 3,6% à 47,095 euros et
SOCIETE GENERALE 3,45% à 38,2 euros.
    
    * En revanche, les valeurs PÉTROLIÈRES et celles
liées aux RESSOURCES DE BASE ont fait figure d'exception
avec des gains de 2,29% et 1,9% respectivement pour leurs
indices sectoriels européens, à la faveur d'une remontée des
cours du brut (+2,34% à 31,02 dollars pour le baril de Brent
 ).
    ARCELORMITTAL (+5,76% à 3,284 euros) a fini en tête des
rares hausses du CAC 40, suivi par TOTAL (+2,59% à
38,83 euros) et TECHNIP (+0,96% à 39,78 euros). UBS a
porté son conseil sur TOTAL de "neutre" à "acheter" en estimant
que le secteur pétrolier s'approche d'un bas de cycle.
    Hors CAC 40, MAUREL & PROM est monté de 9,72% à
2,71 euros, plus forte hausse du SBF 120, et VALLOUREC 
a pris 1,54% à 6,271 euros.    
        
    * LAFARGEHOLCIM (-3,34% à 40,075 euros) a été
pénalisé par la publication d'une note sectorielle de JPMorgan,
qui a abaissé sa recommandation sur le groupe en soulignant leur
exposition aux marchés émergents. 
    
    * AIRBUS GROUP s'est replié de 2,49% à 58,01 euros
alors que l'euro est remonté après un plus bas la veille vers
1,08 dollar, repassant même brièvement au-dessus de 1,09 dollar
(1,0859 vers 18h).
        
    * CASINO (-6,23% à 38,185 euros) s'est rapidement
retourné à la baisse après avoir gagné 2% en début de séance,
alors que le distributeur, aux prises avec une chute de ses
ventes au Brésil dans le non-alimentaire et le e-commerce, a une
nouvelle fois révisé en baisse ses prévisions de résultats
malgré un retour à la croissance en France au second semestre.
 
    
    * Les sociétés BIOTECHNOLOGIQUES et BIOPHARMACEUTIQUES ont
nettement reculé, pénalisées par la chute des biotechs
américaines la veille à Wall Street. 
    DBV TECHNOLOGIES a baissé de 9,24% à 50,86 euros,
INNATE PHARMA de 4,02% à 13,12 euros et ADOCIA
 de 2,8% à 65,32 euros.
    
    * SODEXO a perdu 5,06% à 86,6 euros. RBC a abaissé
son conseil sur le spécialiste de la restauration collective de
"performance en ligne" à "sous-performance" en invitant à la
prise de bénéfice. 
        
    * ELIS (+1,44% à 15,875 euros) a testé une
résistance technique vers 16,20 euros après être repassée
au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours, à 15,94 euros, et
celle à 50 jours mardi, à 15,08 euros.
    
    * STENTYS (-8,47% à 5,08 euros) a accusé l'une des
plus fortes baisses du CAC Mid & Small dans des volumes
étoffés, le recul du niveau de trésorerie l'an dernier du
spécialiste de la conception de stents incitant les
investisseurs à prendre leurs profits. 

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)