Le contrat Rafale en Inde sera assorti d'options-source

mercredi 13 janvier 2016 16h20
 

PARIS, 13 janvier (Reuters) - L'Inde négocie l'ajout d'une option à sa commande ferme de 36 avions de combat Rafale prévue pour être finalisée à l'occasion de la visite de François Hollande fin janvier, a-t-on appris de source proche du dossier.

"Le contrat devrait être signé à la fin du mois de janvier et il y a une option", a déclaré cette source.

Ce contrat pour 36 avions fabriqués en France, évalué à 9,1 milliards de dollars, est "politiquement prêt" pour être signé lors de la visite en Inde de François Hollande prévue du 25 au 27 janvier, ont précisé des sources gouvernementales indiennes.

L'accord prévoit 30% d'"offsets" (une partie de la valeur du contrat produite en Inde, demande fréquente dans les contrats d'armement), avait indiqué l'une de ces sources.

Un porte-parole de Dassault Aviation, constructeur du Rafale, s'est refusé à tout commentaire.

Les discussions avaient achoppé l'été dernier sur le prix unitaire des avions et sur la volonté de l'Inde d'obtenir ces "offsets", avait-on appris dans le secteur indien de la Défense, avant que la situation se débloque début septembre, permettant aux négociations d'entrer dans la dernière ligne droite.

Agit Doval, conseiller à la sécurité nationale indien et représentant personnel pour le dialogue stratégique de Narendra Modi, était reçu ce mercredi après-midi à l'Elysée.

Priée de confirmer l'information de l'agence Bloomberg selon laquelle l'option pourrait porter sur 18 Rafale supplémentaires, la source proche du dossier a répondu : "Non. Les négociations sont encore en cours".

L'armée de l'air indienne souhaitait l'an passé que le gouvernement donne son feu vert à l'achat de 44 Rafale en plus de la commande de 36 annoncée par le Premier ministre Narendra Modi lors d'une visite en France en avril 2015.   Suite...