LEAD 1 -Chine-Le commerce extérieur meilleur que prévu

mercredi 13 janvier 2016 08h39
 

par Xiaoyi Shao et Sue-Lin Wong

PEKIN, 13 janvier (Reuters) - Les échanges commerciaux de la Chine ont fléchi en décembre mais bien moins que prévu, la dépréciation marquée du yuan ayant notamment contribué à un moindre recul des exportations, ce qui fait craindre par contrecoup une guerre des monnaies entre économies asiatiques très dépendantes du commerce extérieur.

"Les statistiques du commerce de la Chine confirment notre opinion selon laquelle, malgré les turbulences sur les marchés financiers, il n'y a pas eu de forte dégradation de son économie", écrit Daniel Martin, économiste spécialiste de l'Asie chez Capital Economics, dans une note.

Les statistiques publiées mercredi par l'Administration des douanes montrent que les exportations ont baissé de 1,4% par rapport à décembre 2014, beaucoup moins que le recul de 8% prévu par des économistes interrogés par Reuters et que la contraction de 6,8% de novembre.

Les exportations chinoises ont beaucoup mieux résisté que celles de pays limitrophes comme Taiwan et la Corée du Sud, observent les analystes, dans un contexte de faiblesse généralisée de la demande mondiale.

Les importations ont fléchi de 7,6% en décembre, leur 14e repli consécutif mais là encore le pourcentage est en deçà des prévisions, ce qui pourrait s'expliquer par une accumulation des stocks de pétrole brut, de minerai de fer et d'autres matières premières par des entreprises qui tirent parti de la chute de leurs cours.

De fait, les importations de brut chinoises ont atteint un record en 2015, tandis que les importations de cuivre ont été les deuxièmes les plus élevées l'an passé.

Les économistes projetaient un tassement des importations de 11,5% après leur baisse de 8,7% de novembre.

L'excédent commercial de décembre a été de 60,09 milliards de dollars (55,52 milliards d'euros) contre 53 milliards attendus par les économistes et 54,1 milliards dégagés en novembre.   Suite...